Aller au contenu principal
France assureur IA
France Assureur prend position sur l'IA

Alors que l'IA explose depuis 2022 avec l'apparition de nombreux outils, en particulier Midjourney et ChatGPT, France assureur avait produit un document de position fort intéressant (Pour une utilisation responsable et étique de l'intelligence artificielle dans l'assurance) en janvier 2022, dont nous vous rappelons les grandes lignes.

L’intelligence artificielle (IA) permet aux machines de simuler la pensée humaine et d’effectuer des tâches qui étaient jusqu’à présent l’apanage des êtres humains, telles que la perception et l’analyse des données, l’adaptation au contexte et à l’interlocuteur, la prise de décision et l’apprentissage. L’IA est en plein essor, offrant des opportunités d’innovation et d’efficacité dans de nombreux domaines, y compris l'assurance rappelait France Assureurs.

Même si l'IA est de plus en plus présente dans notre quotidien, la technologie est récente et nécessite une attention particulière. Les échanges avec les assistants vocaux peuvent souvent donner lieu à une mauvaise interprétation des consignes. Les prises de décision automatisées via l’IA peuvent également avoir des conséquences sur la sécurité des personnes, par exemple, l’IA embarquée pour l’aide à la conduite, bref, l'IA reste a parfaire.

Dans le secteur de l’assurance, l’IA offre de nombreux avantages, tels que l’automatisation de tâches répétitives et fastidieuses, l’évaluation des risques, le calcul des primes, l'estimation du coût d'un sinistre, et la personnalisation des services et produits d’assurance pour les clients.

Les innovations digitales bénéfiques pour les assurés comprennent des chatbots conversationnels pour répondre aux requêtes en ligne 24h/24 et 7j/7, des systèmes automatisés d'analyse et de qualification des courriels pour accélérer leur traitement, des solutions de gestion rapide et automatisée de petits sinistres automobiles avec le traitement par l'IA des images du véhicule, et des solutions d’analyse des flux de données issus d'objets connectés pour déclencher une éventuelle intervention humaine.

Pour France Assureur, il est essentiel que tout soit mis en œuvre pour éviter les risques liés à une utilisation non raisonnée de l’IA en assurance. Les assureurs estiment qu'une "IA éthique" en assurance doit être supervisée par l’humain, non biaisée, transparente et explicable. De nombreuses règles françaises et européennes fixent déjà un cadre et des limites à l'utilisation des données par les entreprises du secteur de l'assurance, ce qui permet de concilier la nécessaire protection du consommateur et l'innovation en matière de services.

En avril 2021, la Commission européenne a dévoilé son projet de règlement sur l'utilisation éthique de l'IA et devrait légiférer sur la responsabilité de l'IA en 2022. Les assureurs soutiennent la mise en place d'un cadre réglementaire européen pour une utilisation éthique de l'IA, mais considèrent qu'il est indispensable de veiller au bon équilibre réglementaire. Les mesures disproportionnées, telles que la classification « IA à haut risque » appliquée sans distinction à l'ensemble du secteur de l'assurance, doivent être évitées.

France Assureurs rappelle que "L’intelligence artificielle doit demeurer, pour les entreprises d’assurance, une opportunité d’innovation mise au service de leurs clients."

x

Please add some content in Animated Sidebar block region. For more information please refer to this tutorial page:

Add content in animated sidebar